Citation de MAUBOURGUET extraite de l'article "soleillée" du dictionnaire de français Littré

Pour moi, qui n'ai eu la pensée que d'un jeu de lumière tout local et qui n'ai pas vu l'éclat subit du resplendissement [d'un bolide], je n'ai pu croire qu'à une soleillée très vive

(MAUBOURGUET, Journ. offic. 7 mars 1875, p. 1740, 2e col.)