Citations correspondant à « d��l��bile » : 53 citations trouvées dans le Littré (40 affichées)
Citation Auteur Œuvre Entrée
Ma bile s'échauffe MOLIÈRE Tart. II, 2 bile
Ai-je bien fait de la bile ? MOLIÈRE Mal. imag. I, 2 faire [1]
L'eau se jaunit en bile au corps du bilieux RÉGNIER Sat. v. bile
Une humeur chagrine décharge sa bile sur eux BOSSUET Pens. 22 bile
Ils ont une bile intarissable sur les plus petits inconvénients LA BRUYÈRE 11 bile
Laissons évaporer un peu sa bile émue REGNARD Légat. v, 2 évaporer
Il se lève, enflammé de muscat et de bile BOILEAU Sat. V muscat
Est-ce que ce discours-là ne vous remue pas la bile ? MARIVAUX Surpr. de l'amour, I, 7 remuer
Par la corbleu ! gardez d'échauffer trop ma bile MOLIÈRE Sgan. 1 bile
Il n'y a que la méchanceté orgueilleuse et hypocrite qui m'a quelquefois ému la bile VOLTAIRE Lett. Berger, 25 févr. 1765 bile
Par la corbleu ! gardez d'échauffer trop ma bile MOLIÈRE Sgan. I, 1 corbleu
Je n'étais point fâché d'évaporer ma bile MOLIÈRE l'Ét. IV, 8 évaporer
Mon phlegme est philosophe autant que votre bile MOLIÈRE ib. flegme
Vous savez que sa bile assez souvent s'aigrit MOLIÈRE l'Étour. I, 2 aigrir
Des yeux remplis de bile font voir tout jaune BOSSUET Connaiss. I, 7 bile
Dont le cerveau est offusqué par les noires vapeurs de la bile DESCARTES Médit. 1 bile
Et quel homme si froid ne serait plein de bile.... BOILEAU Sat. I bile
Modérez votre bile, et vous rendez traitable HAUTEROCHE Nobles de Province, I, 1 bile
Les mêmes hommes.... ont une bile intarissable sur les plus petits inconvénients LA BRUYÈRE XI intarissable
La bile du natif de Saint-Malo en fut encore plus exaltée.... VOLTAIRE Facéties, Diatr. doct. Akakia. natif, ive
C'est lors véritablement que leur phlegme s'est tourné en bile GUEZ DE BALZAC liv. I, lett. 7 tourner
Si vous avez encore quelques bourrasques à essuyer de votre bile SÉVIGNÉ 2 bourrasque
Contre la maxime de médecine, que toutes les choses douces se tournent en bile VOITURE Lett. 57 doux, douce
Et je vais lui dicter une lettre d'un style Qui de madame Argante émouvra bien la bile REGNARD Légat. II, 6 émouvoir
Et je crois qu'à la cour, de même qu'à la ville Mon flegme est philosophe autant que votre bile MOLIÈRE Mis. I, 1 philosophe
Et sa morale faite à mépriser le bien Sur l'aigreur de sa bile opère comme rien MOLIÈRE F. sav. II, 9 rien
La bile de l'auteur était encore animée par quelques contestations particulières avec des aristotéliciens FONTENELLE Leibnitz. bile
.... Lorsqu'autrefois Horace après Lucile Exhalait en bons mots les vapeurs de sa bile BOILEAU Sat. VII exhaler
Certains insensés dont le cerveau est tellement troublé et offusqué par les noires vapeurs de la bile.... DESCARTES Médit. I, 3 noir, oire
Notre muse, souvent paresseuse et stérile, A besoin, pour marcher, de colère et de bile BOILEAU Épît. VIII paresseux, euse
La principale pièce de la vaillance ne dépend point des organes du corps, et n'est pas un simple regorgement de bile GUEZ DE BALZAC la Gloire. regorgement
Les plus satiriques et les plus misanthropes sont assez maîtres de leur bile pour se ménager adroitement des protecteurs FONTENELLE Dangeau. bile
Mes yeux sont trop blessés ; et la cour et la ville Ne m'offrent rien qu'objets à m'échauffer la bile MOLIÈRE Mis. I, 1 échauffer
Acide hyocholique, corps qui, à l'état de combinaison avec la soude, forme la partie principale de la bile de porc CAHOURS Leçons de chimie générale, t. II, p. 760 hyocholique
Comme il [le maréchal de La Meilleraie] était tout pétri de bile et de contre-temps, il se mit en colère jusqu'à l'emportement RETZ liv. II pétri, ie
Les ordres de Breuil arrivèrent dans ces conjonctures, et enflammèrent aisément la bile de la reine, qui était naturellement susceptible d'un grand feu RETZ Mém. t. II, liv. III, p. 386, dans POUGENS susceptible
Quand l'absurde est outré, l'on lui fait trop d'honneur De vouloir par raison combattre son erreur : Enchérir est plus court, sans s'échauffer la bile LA FONTAINE Fab. IX, 1 absurde
Quand l'absurde est outré, l'on lui fait trop d'honneur De vouloir par raison combattre son erreur ; Enchérir est plus court, sans s'échauffer la bile LA FONTAINE Fabl. IX, 1 enchérir
Celui [style] de Rousseau [Jean-Baptiste] me paraît inégal, recherché, plus violent que vif, et teint, si j'ose m'exprimer ainsi, de la bile qui le dévore VOLTAIRE Lett. en vers et en prose, 8 violent, ente
D'où vient que les mêmes hommes qui ont un flegme tout prêt pour recevoir indifféremment les plus grands désastres, s'échappent et ont une bile intarissable sur les plus petits inconvénients ? LA BRUYÈRE XI désastre