Citations correspondant à « rêve américain » : 88 citations trouvées dans le Littré (40 affichées)
Citation Auteur Œuvre Entrée
Que ce rêve est brillant ! mais hélas ! c'est un rêve. Il commençait alors ; maintenant il s'achève LAMARTINE Médit. XVIII achever
Alors, de son destin sentant toute l'horreur, Son coeur tumultueux roule de rêve en rêve DELILLE Imag. IV rouler
Alors, de son destin sentant toute l'horreur, Son coeur tumultueux roule de rêve en rêve DELILLE Imagin. IV tumultueux, euse
Qu'un songe au ciel m'enlève ; Que, plein d'ombre et d'amour, Jamais il ne s'achève, Et que la nuit je rêve à mon rêve du jour ! HUGO Odes, V, 25 songe
C'est un état bien singulier que celui du rêve, aucun philosophe que je connaisse n'a encore assigné la vraie différence de la veille et du rêve DIDEROT Salon de 1767, Oeuv. t. XIV, p. 253, dans POUGENS rêve [1]
Comme une feuille morte échappée aux bouleaux Qui sur une onde en pente erre de flots en flots, Mes jours s'en vont de rêve en rêve HUGO Orient. 4 bouleau
[Il] Rêve de longs succès, rêve de longs amours, Et d'une trame d'or file en riant ses jours DELILLE Imag. VI trame
D'une ville naissante, encor mal assurée, Au peuple américain nous défendons l'entrée VOLTAIRE Alz. I, 1 naissant, ante
Il ne faut pas perdre de vue que le peuple américain est un peuple dépassionné TALLEYRAND Mém. sur les relat. comm. des États-Unis avec l'Anglet. (Institut, an III). dépassionné, ée
Le système des tours fixes à batterie barbette à plaque tournante semble aujourd'hui vouloir faire concurrence au système américain A. DE KANSTRET Rev. des Deux-Mondes, 1er déc. 1872, t. LXXII, p. 713 barbette
Cet humoriste américain qui faisait dire railleusement à un homme d'État européen que la vraie, la bonne distance pour bien juger les affaires coloniales était de dix-huit cents à deux mille lieues HORACE DE LAGARDIE Journ. des Débats, 15 juill. 1866 railleusement
Nom latin employé à présent en français pour désigner le genre mélèze (conifères), dans lequel on distingue le larix européen, dit vulgairement mélèze, et le larix américain, appelé épine rouge LEGOARANT larix
Le rêve du méchant est son premier supplice DELILLE ib. rêve [1]
De ce rêve enchanteur je goûtais le mensonge CHÉNIER M. J. Fénelon, II, 3 rêve [1]
La gloire est le rêve d'une ombre LAMARTINE Médit. I, 11 rêve [1]
Il me semble que je rêve quand j'entends.... PASCAL Prov. V rêver
Le soldat aujourd'hui ne rêve que la guerre RÉGNIER Sat. IX rêver
Enfant, rêve encore ! Dors, ô mes amours ! HUGO F. d'aut. 20 amour
Maintenant je lorgne la Sicile, je ne rêve que les prairies d'Enna COURIER Lett. I, 116 lorgner
Il n'a remarqué de votre rêve que ce qui ranimait ses douleurs ROUSSEAU Hél. V, 10 ranimer
Ne prenez point ceci pour un conte rêvé HAUTEROCHE l'Amant qui ne flatte point, III, 7 rêvé, ée
Je n'en serai pas cru à mon serment, et l'on dira que je rêve MOLIÈRE G. Dandin, II, 8 serment
Je n'en serai point cru à mon serment, et l'on dira que je rêve MOLIÈRE G. Dand. II, 8 à
Je n'en serai point cru à mon serment, et l'on dira que je rêve MOLIÈRE Georg. Dand. II, 8 croire
Sans vieillir, accablé de jours, La fin du monde est mon seul rêve BÉRANGER Juif errant. rêve [1]
Je ne suis point du tout l'inventeur ni l'importateur en France du système américain dont il a parlé, c'est-à-dire les bons à trois cinq et les bons à cinq dix.... il s'agissait d'emprunter cinq cent millions pour pourvoir aux premières nécessités de la guerre ; ces mots un peu barbares de trois cinq et de cinq dix ne furent pas compris par le public MAGNE Journ. offic. 17 juin 1873, p. 3937, 3e col. bon [2]
Il rêve la veille par où et comme il pourra se faire remarquer le jour qui suit LA BRUYÈRE XIII comme
Grâce aux amours, bercé par l'espérance, D'un lit plus doux je rêve le duvet BÉRANGER Dieu des b. gens. duvet
Grâce aux amours, bercé par l'espérance, D'un lit plus doux je rêve le duvet BÉ RANG. Dieu des b. gens. espérance
Nos guerriers, instruits par vos leçons, Comme un rêve insensé méprisent mes soupçons DELAVIGNE Vêp. sicil. III, 3 rêve [1]
quel amoureux ennui Me rend cher ce bocage où je rêve de lui ? CHÉNIER Mnazile et Chloé. rêver
Un songe le fait roi, lui donne des sujets ; Il rêve des trésors, des sceptres, des palais DELILLE Imagin. I rêver
Enfants, en rêve on dit qu'avec les anges Vous échangez, la nuit, les plus doux mots BÉRANGER Tombeaux de juillet. échanger [1]
D'abord enthousiaste et bientôt imposteur, Un rêve prépara sa future grandeur [de Mahomet] DELILLE Imag. VIII enthousiaste
Quand la tête se monte, l'imagination la mieux réglée devient folle comme un rêve BEAUMARCHAIS Mar. de Figaro, III, 5 monter
Ce n'est pas là un système de philosophie [la physique de Descartes], c'est le rêve d'un homme en délire VOLTAIRE Dial. XXIX, 10 rêve [1]
Parlons-nous de bonheur, de gloire et de folie, Et que ce soit un rêve, et le premier venu ! MUSSET Nuit de mai. venu, ue
C'est un homme étonnant et rare en son espèce, Qui rêve fort à rien et s'égare sans cesse REGNARD Dist. II, 1 égarer
Hélas ! il disait lui-même, d'après Pindare, que l'espérance n'est que le rêve d'un homme qui veille BARTHÉLEMY Anach. ch. 61 espérance
C'est un homme étonnant et rare en son espèce, Il rêve fort à rien, il s'égare sans cesse REGNARD Distrait, II, 1 étonnant, ante