Voir les citations avec "échoir"
Le mot échogène n'a pu être trouvé dans l'index.

échoir

vi (é-choir)

Il n'a que les temps et personnes qui suivent : il échoit ou il échet, ils échoient, ils échéent ; il échoyait ; il échut, ils échurent ; il écherra ou échoira ; il écherrait ou échoirait ; qu'il échoie, qu'il échût ; échéant ; échu, échue. L'Académie dit que il échoit se prononce comme il échet ; cela ne paraît pas conforme à l'usage ; la prononciation échoit est même plus fréquente que la prononciation échet.

  • 1Être dévolu par le sort. Les immeubles que les époux possèdent au jour de la célébration du mariage ou qui leur échoient pendant son cours, Code civil, art. 1404. La longue [paille] échet sans faute au défendeur. [La Fontaine, Juge.] Japhet, connu sous ce nom dans les poëtes, fut aussi adoré sous celui de Neptune, parce que les pays maritimes lui échurent. [Rollin, Traité des Études] Andromaque à Pyrrhus est échue en partage. [Chateaubrun, Troyennes, I, 6]
  • 2 Terme de pratique. Si le cas y échoit, y échet, ou, simplement, s'il y échet, c'est-à-dire si l'occasion se présente, s'il y a lieu.

    Le cas échéant, c'est-à-dire à l'occasion, en telle circonstance.

    Se faire, avoir lieu, à un certain temps préfixe. Le terme échoit à la Saint-Jean. La première année de la rente écherra en 1615. [Patru, Plaidoyer 3, dans RICHELET]

  • 3 En termes de palais, il s'est dit autrefois des peines imposées aux délits ou crimes. À cela, il y échoit amende.
  • 4En parlant des personnes, échoir bien, échoir mal, avoir bonne ou mauvaise chance. Je suis mal échu. Vous ne sauriez que bien échoir. Pour un enfant qui sort du monastère, C'était échoir en dignes compagnons ! [Gresset, Ver-Vert]

    Cet emploi d'échoir a vieilli.

    Échoir se conjugue avec l'auxiliaire être.

  • rechercher