abusé, ée

(a-bu-zé, zée)
  • 1 Part. passé. Trompé. Abusé par de vaines promesses. Abusé sur l'état des choses. Abusé et dépouillé. Nous étions bien abusés. [Pascal, Les provinciales] En vain du sang des rois dont je suis l'oppresseur, Les peuples abusés m'ont cru le défenseur. [Voltaire, La méroppe française] Ma jeunesse, nourrie à la cour de Néron, S'égarait, cher Paulin, par l'exemple abusée. [Racine, Bérénice]
  • 2ABUSÉE, s. f. Je plains cette abusée, et c'est moi qui la suis. [Corneille, Othon]
  • 3En parlant d'une femme séduite. Jeune fille abusée.
  • rechercher