affectionné, ée

(a-fè-ksi-o-né, née)
  • 1 Part. passé. Aimé. Affectionné par toute la maison.
  • 2 Adj. Attaché de coeur à, dévoué. Il est très affectionné à ses amis. Je suis français très affectionné à ma patrie, et très reconnaissant des grâces et des bontés avec lesquelles il a plu au roi de me distinguer depuis si longtemps. [Vauban. Dîme, p. 2] Mon Linck est affectionné pour mon service. [Hamilton, Mémoires du chevalier de Grammont]
  • 3 Substantivement. Le roi d'Espagne défendait à Aquaviva de le voir [Giudice], et lui ordonnait d'intimer la même défense à tous ses sujets et affectionnés à Rome. [Saint-simon, Mémoires complets et authentiques du duc de Saint-Simon]
  • 4En style épistolaire et à la fin des lettres : Votre très humble et très affectionné serviteur, un tel. Autrefois, on disait votre affectionné à vous rendre service ; cette formule a vieilli.
  • rechercher