Voir les citations avec "balance"
Le mot balance des comptes n'a pu être trouvé dans l'index.

balance

nf (ba-lan-s')
  • 1Instrument composé de deux bassins ou plateaux suspendus à un fléau, et destiné à faire connaître le poids d'un corps. Les bassins, la languette, l'arbre d'une balance. Grands compositeurs de riens, pesant gravement des oeufs de mouche dans des balances de toile d'araignée. [Voltaire, Correspondance]

    Fig. Mettre en balance, examiner le pour et le contre. Ils mettent tous les discours à la balance. [Bossuet, Par. de Dieu, 2] Elle a pesé les choses dans une juste balance. [Bossuet, II, Pass. 1] Quand on rend la justice on met tout en balance. [Corneille, Le Cid]

    Entrer en balance, être mis en comparaison. Lors qu'on fait des projets d'une telle importance, Les intérêts d'amour entrent-ils en balance ? [Corneille, Sertorius] Souffrez Rome et le roi dedans l'autre balance. [Corneille, Nicomède]

    Mettre dans la balance, mettre en parallèle, examiner en comparant. Que Rome avec ses lois mette dans la balance Tant de pleurs.... [Racine, Bérénice] Penses-tu qu'un instant ma vertu démentie Eût mis dans la balance un homme et la patrie ? [Voltaire, La mort de César]

    En balance, en suspens, hésitant. Il était en balance entre deux projets. Notre longue amitié, l'amour ni l'alliance N'ont pu mettre un moment mon esprit en balance. [Corneille, Horace] Voilà ce qui retient mon esprit en balance. [Corneille, Sertorius] Ma reconnaissance Ne peut être sans honte un moment en balance. [Corneille, Sertorius] Cessez d'être en balance et de vous défier. [Corneille, Le menteur] Et mettre sans respect notre honneur en balance. [Régnier, Satires] Hispal par sa vaillance Tenait les choses en balance. [La Fontaine, Fianc.] Il ne tient pas l'auditeur en balance. [Molière, Tartuffe, ou l'imposteur] Je ne m'offense point de vous voir en balance. [Molière, L'amphytrion] Rien n'a retenu son esprit en balance. [Molière, Les femmes savantes] Toujours en balance entre nos passions et nos devoirs. [Massillon, Prière, 1, 1re semaine, Carême.] La victoire fut longtemps en balance, enfin la valeur des légions en décida. [Vertot, Histoire des révolutions arrivées dans le gouvernement de la République romaine]

    Emporter la balance, avoir l'avantage, prévaloir. Et ta beauté sans doute emportait la balance. [Corneille, Le Cid] Enfin votre rigueur emporta la balance. [Racine, Bérénice] Ma gloire intéressée emporte la balance. [Racine, Iphigénie en Aulide] Dans la balance Mon nom peut-être aurait plus de poids qu'il ne pense. [Racine, Britannicus] Selon vous, entre deux êtres bornés, un seul degré de perfection emporte la balance, et détermine Dieu invinciblement. [Fénelon, III, 44] De quelque côté que le monarque se tourne, il emporte et précipite la balance. [Montesquieu, L'esprit des lois]

    Tenir la balance égale entre deux personnes, ne pas se montrer plus favorable à l'une qu'à l'autre. Il faut qu'entre eux et lui je tienne la balance. [Racine, Britannicus] Et me mettre sans choix en égale balance Le vice et la vertu. [Régnier, Satires] Ils tiennent mes désirs en égale balance. [Régnier, Dial.]

    Tenir la balance, déterminer un certain équilibre dont on règle la condition. Tenant la balance droite au milieu de tant d'empires. [Bossuet, Unité, 2] Le vainqueur de Rhodes tint la balance dans l'Inde. [Voltaire, Essai sur les moeurs et l'esprit des nations et sur les principaux faits de l'histoire depuis Charlemagne jusqu'à Louis XIII]

    Faire pencher la balance, donner l'avantage. Et le ciel, qui pour moi fit pencher la balance, Dans ce temps-là sans doute agissait sur son coeur. [Racine, Esther]

  • 2En physique, balance hydrostatique, celle qui permet de peser les corps d'abord dans l'air, puis dans l'eau, pour en déterminer la pesanteur spécifique.
  • 3La justice humaine ou divine. Il tient seul de l'État le glaive et la balance. [Rotrou, Bélisaire] En pesant dans sa balance vos coeurs et vos pensées. [Massillon, Jugement.] Le Dieu vengeur de l'innocence, Tout prêt à te juger, tient déjà sa balance. [Racine, Esther]

    En langage mystique, la balance du sanctuaire. A moins que vous ne preniez sans cesse la balance du sanctuaire pour peser chaque chose devant Dieu, et pour examiner ce qu'il y a de bon et ce qu'il y a de défectueux. [Bourdaloue, Pensées, t. II, p. 33] Malheur à ces ministres faciles et complaisants qui, portant la balance du sanctuaire que le Seigneur leur a confiée, au lieu de la tenir droite, la font pencher du côté où les entraîne une condescendance naturelle et toute humaine ! [Bourdaloue, Pensées, t. I, p. 334]

  • 4Balance politique, distribution des territoires et des alliances de manière qu'une sorte d'équilibre soit établi entre les États. L'état mitoyen qui tient tout en balance. [Bossuet, Discours sur l'histoire universelle] Le système de la balance de l'Europe n'a été développé que dans les derniers temps. [Voltaire, Essai sur les moeurs et l'esprit des nations et sur les principaux faits de l'histoire depuis Charlemagne jusqu'à Louis XIII]
  • 5 Terme de commerce. Différence entre la somme du crédit et la somme du débit, ou solde d'un compte. La balance de ce compte est de mille francs.

    Compte résumé que fait un commerçant à des époques déterminées, et qui présente le résultat général de toutes ses affaires.

  • 6Balance du commerce, comparaison de la valeur des marchandises exportées avec celle des marchandises importées, l'or et l'argent exceptés. Balance des achats et des ventes à l'étranger. Le tableau de la balance du commerce est la représentation des échanges d'une nation avec les autres nations. [Necker, Admin. des finances, t. II, p. 108] Si nous attrapions de l'étranger dix millions par an pour la balance du commerce. [Voltaire, L'homme aux quarante écus]

    Théorie, système qui considère comme avantageux d'importer des métaux précieux et d'exporter d'autres marchandises. Les besoins et les échanges seront égaux, et par conséquent la balance sera égale. [Melon, Essai philos. sur le commerce, 1734, édit. de 1843, p. 707] L'objet de la balance est d'augmenter la masse d'or et d'argent comme gage des échanges. [Melon, ib. p. 799] Vouloir mettre en sa faveur la balance du commerce, c'est-à-dire vouloir donner des marchandises et se les faire payer en or, c'est ne vouloir point de commerce. [J. B. Say, Traité d'économie politique, 1841, p. 173]

    La locution paraît venir des auteurs anglais, balance of trade.

  • 7 Par extension, l'état de ce qui entre et de ce qui sort. La balance entre l'afflux de l'eau dans un étang et le débit par l'issue.
  • 8La Balance, constellation zodiacale dans laquelle, au temps d'Hipparque (130 ans avant J. C.), le soleil entrait lors de l'équinoxe d'automne. Aujourd'hui, le signe de la Balance, qui n'est qu'une conception abstraite, représente toujours 30 degrés à partir du point équinoxial. La constellation de la Balance ne coïncide plus, depuis bien longtemps, avec le signe.
  • 9 Terme de pêche. Espèce de filet plat fixé sur un cercle de fer pour prendre les écrevisses.

+

BALANCE.
2Ajoutez : Une bonne balance hydrostatique, qui penchait sensiblement à un quart de grain. [Buffon, Histoire naturelle générale et particulière]

Balance de Roberval, balance dans laquelle les plateaux sont au-dessus du point de suspension, auquel ils sont reliés à l'aide d'un parallélogramme articulé.

Balance de Quintenz, ou balance à bascule, ou bascule, balance employée pour peser les lourds fardeaux ; les longueurs des bras de levier sont dans un rapport constant, en général égal à 1/10 ; une articulation particulière permet au plateau qui reçoit le corps à peser, de se mouvoir horizontalement.

Balance romaine, voir ROMAINE 1.

On donne encore le nom de balance à divers appareils destinés à mesurer des forces quelconques. Balance de torsion.

  • rechercher