Voir les citations avec "chaîne"
Le mot chaîne polypeptidique n'a pu être trouvé dans l'index.

chaîne

nf (chê-n')
  • 1Espèce de lien de métal, formé d'une suite d'anneaux. Chaîne de fer. Chaîne pesante. Chargé de chaînes. Retenir quelqu'un dans les chaînes. Briser ou rompre ses chaînes. Chien à la chaîne. Mettre à la chaîne. Le peuple ferma les boutiques, tendit les chaînes par les rues, et fit des barricades. [La Roch. Mém. 31] Léon IV fit élever des tours, tendre des chaînes sur le Tibre. [Voltaire, Essai sur les moeurs et l'esprit des nations et sur les principaux faits de l'histoire depuis Charlemagne jusqu'à Louis XIII] On le peint [l'Hercule gaulois] avec des chaînes qui lui sortent de la bouche, comme s'il eût entraîné les hommes par ses paroles. [La Fontaine, Lettr. XI]

    Chaîne à la catalane, chaîne composée de plusieurs anneaux ronds ou elliptiques, en fer et doubles. Chaîne carrée, chaîne dont les anneaux sont de figure elliptique et ployés en deux. Chaîne en gerbe, chaîne dont les maillons sont courbés comme un 8. Chaîne en S, chaîne dont les maillons ont la forme d'une S.

    Chaîne à la Vaucanson ou chaîne sans fin, chaîne qui, tenant lieu de crémaillère, fait tourner en même temps plusieurs roues ou poulies.

    Chaîne d'arpenteur, chaîne d'une longueur connue qui sert, dans les opérations d'arpentage, à mesurer les distances sur le terrain. Cet instrument est formé de morceaux de gros fil de fer ou de cuivre coupés de même longueur, recourbés en boucle à leurs extrémités, et réunis deux à deux par de petits anneaux ; les chaînons extrêmes sont disposés de manière à former deux poignées par lesquelles on tient la chaîne tendue au-dessus du sol (voir DÉCAMÈTRE). Il avait le coup d'oeil presque aussi sûr que la chaîne d'un arpenteur. [Rousseau, Émile, ou De l'éducation]

    Mesure de corde, ou faite d'anneaux métalliques, pour prendre la taille des animaux domestiques ; mais elle est infidèle ; on préfère la mesure dite potence.

    Chaîne de port, la chaîne, ou, par extension, l'estacade qui barre l'entrée d'un port.

    Chaînes d'abordage, longs crocs de fer que l'on lance dans les agrès d'un navire ennemi.

    Huissiers à la chaîne, de la chaîne, huissiers du conseil du roi qui portaient à une chaîne d'or la médaille du roi. M. de Bouillon étant allé à Évreux, son fils y envoya un exploit par un huissier à la chaîne. [Saint-simon, Mémoires complets et authentiques du duc de Saint-Simon]

    Terme de joaillier. Chaîne de diamants, chaîne garnie de diamants. Chaîne de cou. Chaîne de montre, et, absolument, chaîne, chaîne à laquelle est suspendue la montre.

    Terme d'horloger. Chaîne d'une montre, l'espèce de chaînette d'acier qui tend le grand ressort.

  • 2Chaîne, la peine des galères et le convoi même des forçats conduits au bagne. Il fut condamné à la chaîne. La chaîne était escortée par un piquet de gendarmerie. C'est le conducteur de la chaîne, Ses captifs sont plus gais que lui. [Béranger, Indépend.]
  • 3 Fig. Servitude, captivité. Briser les chaînes des esclaves. Secouer ses chaînes. Rompre sa chaîne. Elle le retient par une douce chaîne. Un captif insolent d'avoir brisé sa chaîne. [Corneille, Nicomède] Tandis que l'Orient, dans le lit de ses reines, Voit passer un esclave au sortir de ses chaînes. [Racine, Bérénice] Ces religieux se consacrent à briser les chaînes des chrétiens. [Voltaire, Essai sur les moeurs et l'esprit des nations et sur les principaux faits de l'histoire depuis Charlemagne jusqu'à Louis XIII]

    Lien, engagement étroit. Brisez votre alliance et rompez-en la chaîne. [Corneille, Horace] Du sang qui vous unit je sais l'étroite chaîne. [Racine, Andromaque] Je sais de quels serments je romps pour vous les chaînes. [Racine, Andromaque] Et ces noms, ces respects, ces applaudissements, Deviennent pour Titus autant d'engagements Qui, le liant, seigneur, d'une honorable chaîne.... [Racine, Bérénice] Ah ! si d'une autre chaîne il n'était point lié. [Racine, Bajazet] Tant d'années étaient des chaînes qui me liaient à ces deux hommes. [Fénelon, Télémaque] Il est absurde que la volonté se donne des chaînes pour l'avenir. [Rousseau, Du contrat social, ou Principes du droit politique] Celle qui par la douceur, par un amour vrai et même par les chaînes de l'habitude, l'avait subjugué [Louis XIV]. [Voltaire, Le siècle de Louis XIV]

    Esclavage, sujétion, dépendance. Forcez, rompez, brisez de si honteuses chaînes. [Corneille, Nicomède] Cette âme, d'avec soi tout à coup divisée, Reprend de ses remords la chaîne mal brisée. [Corneille, Sertorius] L'ambition, l'amour, l'avarice, la haine Tiennent comme un forçat son esprit à la chaîne. [Boileau, Satires] Un voyage rompra toutes ces vilaines chaînes-là. [Sévigné, 42] Ne les a-t-il pas vus tous deux dans les chaînes de Mlle du Bouchet ? [Sévigné, 585] Hippolyte rendra ma chaîne plus légère. [Racine, Phèdre] Tu vis mon désespoir ; et tu m'as vu depuis Traîner de mers en mers ma chaîne et mes ennuis. [Racine, Andromaque] Votre état est donc plutôt une irrésolution vague d'un coeur agité, et qui craint de rompre ses chaînes. [Massillon, Avent, Délai de convers.] Rompez des chaînes que je déteste. [Massillon, Carême, Motifs de conv.] Pour lui faciliter les moyens de rompre ses chaînes. [Massillon, Avent, Bonh. des Justes.] J'ai préparé la chaîne où tu mets les Romains. [Voltaire, La mort de César] Ils tiennent sous leurs pieds tout un peuple à la chaîne. [Voltaire, La Henriade] Un sang nouveau bouillonne dans mes veines ; Des douleurs et des ans j'ai dépouillé les chaînes. [Delavigne, Le paria] Sans me lasser de vos chaînes, J'invoquerai la liberté. [Béranger, Plus de pol.] Je rampe sous la chaîne Du plus modique emploi. [Béranger, Vocation.] Comme un taureau dans la plaine, Vous traînez après vous la chaîne De vos longues iniquités. [Lamartine, Méditations poétiques] Il est comptable à sa patrie Des dons qu'il tient de leur bonté [des cieux] ; Cette influence souveraine N'est pour lui qu'une illustre chaîne Qui l'attache au bonheur d'autrui. [Rousseau J.-b. Odes et poésies diverses]

    Être rivé à sa chaîne, ne pouvoir se soustraire à la dépendance où l'on vit.

    Bénir sa chaîne, se trouver heureux de la sujétion où l'on est, de l'attache qu'on a.

  • 4Suite non interrompue d objets semblables. La chaîne de montagnes qui borde l'Océan. Une chaîne d'étangs partage cette contrée. Le général disposa les postes de manière qu'ils fissent une chaîne continue.
  • 5Suite de personnes disposées pour se transmettre quelque chose de main en main. Les manoeuvres forment la chaîne pour transporter des matériaux. Il n'y avait pas assez de monde pour faire la chaîne, de la rivière au lieu de l'incendie.

    En physique, chaîne électrique, suite de personnes qui se tiennent de façon à se transmettre une commotion électrique.

    Terme de danse. On appelle chaînes en général les mouvements où les lignes décrites par les figurants s'entre-croisent, et où ceux-ci se donnent la main en passant, ce qui forme en effet une sorte de chaîne ; la grande chaîne est celle qui se fait entre tous les danseurs d'une contredanse dans la figure d'un lacs d'amour ; les cavaliers partent par leur droite, les dames par leur gauche ou réciproquement, et chacun donne alternativement la main droite ou la main gauche aux arrivants ; on fait ainsi le tour entier. Les petites chaînes se font entre quatre figurants et le plus souvent avec les vis-à-vis, rarement sur les côtés. La chaîne des dames, la chaîne anglaise sont les principales des petites chaînes ; elles exigent huit mesures.

    Chaîne anglaise, pas composé où les deux couples vis-à-vis font un traversé, les dames passant au milieu, et occupent ainsi la place l'un de l'autre ; après quoi les deux couples reviennent à leur place par un mouvement semblable.

    Chaîne des dames, pas composé dans lequel les deux dames traversent et retraversent. Aux deux extrémités, elles trouvent d'abord le cavalier vis-à-vis, puis leur propre cavalier, qui leur donnent la main et font un dernier tour de main avec elles.

    Demi-chaîne, même pas, dont on fait seulement la moitié. Demi-chaîne anglaise, les deux couples traversent seulement et ne retraversent pas. La demi-chaîne ne demande que quatre mesures.

  • 6Enchaînement, continuité. La chaîne des causes. Je serais bien aise de faire voir toute la chaîne des autres vérités. [Descartes, Discours de la méthode] Cette preuve fera voir la chaîne entière de la tradition. [Bossuet, Déf. comm.] Où est l'homme assez stupide pour ne pas voir la chaîne de tout cela ? [Rousseau, Émile, ou De l'éducation] S'il y a quelque chose de clair en métaphysique, c'est la chaîne de ce raisonnement. [Chateaubriand, Le génie du christianisme, ou Les beautés de la religion chrétienne] Donc, ne présentez plus à mon coeur agité Ces immuables lois de la nécessité, Cette chaîne des corps, des esprits et des mondes. [Voltaire, Dés. de Lisbonne.]
  • 7 Terme de tisserand. Les fils tendus sur les deux rouleaux du métier, et entre lesquels passe la trame. Étoffe à chaîne de coton et trame de laine.

    Terme de maçon. Rangée de pierres de taille superposée pour donner de la solidité à un mur de petites pierres.

    Rangée de gros cailloux espacés sur des chemins ferrés pour contenir la pierraille intermédiaire.

  • 8Collection d'auteurs qui ont travaillé sur quelque partie de l'Écriture sainte.
  • 9Chaîne à poil, chaîne de surcroît dans le velours.

SYNONYME

CHAÎNE, FERS. La différence entre ces deux mots, pris au sens de liens pour tenir captif, est que la chaîne est le mot propre, et que fers est, en cette acception, un mot poétique ; aussi dit-on mettre un chien à la chaîne et non aux fers.

+

CHAÎNE.
2Ajoutez :

La chaîne avec laquelle on attachait une bande de galériens pour la marche. Le commissaire qui doit aller prendre les révoltés qui ont été condamnés aux galères pour les conduire à Toulon, part demain de Paris avec une chaîne qu'il a fait faire, ayant ordre de presser son voyage le plus qu'il pourra, Lett. de Colbert, t. IV, p. 2, note.

9Touage par chaîne noyée, appareil consistant en une chaîne en maillons de fer étendue tout le long de la rivière et sur laquelle se hale le bateau toueur, pourvu d'une machine, traînant derrière lui tout un convoi de bateaux, Rev. des Deux-Mondes, 1er mars 1875, p. 72.

Nom donné, par abréviation, aux toueurs à chaîne noyée. Un des toueurs, vulgairement appelés chaînes, arrêté par la crue, fait escale en aval du pont du Petit-Andely, avec cinq ou six péniches qu'il remorquait. [Journal officiel]

10 Terme de zoologie. Nom donné à des groupes d'individus agrégés, qui forment un second degré dans certaines générations alternantes.
  • rechercher