Voir les citations avec "milieu"
Le mot milieu naturel n'a pu être trouvé dans l'index.

milieu

nm (mi-lieu)
  • 1Le lieu qui est également distant des extrémités. Le milieu de la place. Couper un fruit par le milieu. La rivière passe au milieu de la ville.

    Mettre le clocher au milieu du village, voir CLOCHER.

    Adj. Le point milieu, le point du milieu. Tout se fait par des espèces d'oscillations dont les points milieux sont ceux auxquels nous rapportons le cours ordinaire de la nature. [Buffon, Morc. choisis, p. 209]

    Terme d'astronomie. Milieu du ciel, le point de l'équateur qui se trouve dans le méridien à un instant quelconque.

  • 2En général, tout endroit qui est éloigné de la circonférence, des extrémités. Le milieu de la France. Il prit son adversaire par le milieu du corps. Du milieu et comme du centre de la Méditerranée, ils [les Romains] embrassaient toute l'étendue de cette mer, pénétrant au long et au large tous les États d'alentour. [Bossuet, Discours sur l'histoire universelle]

    Fig. Vous m'en parlez [de votre voyage] avec tant d'amitié et de tendresse, que j'en suis touchée dans le milieu du coeur. [Sévigné, 22 juill. 1676] M. d'Arles, qui, dans le milieu de ses petites dettes, a pourtant voulu couronner son entreprise. [Sévigné, 17 juill. 1689]

    Royaume ou empire du milieu, nom que les Chinois donnent au vaste pays qu'ils habitent.

  • 3Au milieu de, loc. adv. Entre, parmi, dans le sein de. Au milieu de l'assemblée. L'aigle s'élève au milieu des airs. Combien il [Charles 1er] était intrépide à la tête de ses armées, combien auguste et majestueux au milieu de son palais et de sa cour. [Bossuet, Oraisons funèbres] Les Juifs avaient au milieu d'eux le Messie, et ils ne le connaissaient pas. [Bourdaloue, Myst. Épiph. t. I, p. 117]

    Cette langue de terre s'avance au milieu de la mer, c'est-à-dire elle entre bien avant dans la mer. Ce bras de mer s'avance au milieu des terres, c'est-à-dire il entre bien avant dans les terres.

    Au milieu des hommes, dans le monde, dans la société de nos semblables.

    Fig. Au milieu de, dans, entre. Faites périr Euphorbe au milieu des tourments. [Corneille, Cinna, ou La clémence d'Auguste] Songeons qu'il [Louis XIV] n'établit partout la religion au dehors que parce qu'il la fait régner au dedans et au milieu de son coeur. [Bossuet, Oraisons funèbres] Elle croissait au milieu des bénédictions de tous les peuples. [Bossuet, Oraisons funèbres] Nous vîmes dans cette princesse, au milieu des alarmes d'une mère, la foi d'une chrétienne. [Bossuet, Oraisons funèbres] En exposant au milieu des plus grands hasards de la guerre une vie aussi précieuse et aussi nécessaire que la vôtre. [Bossuet, Oraisons funèbres] Au milieu même des horreurs de la mort, elle voulut bénir les jeunes princes ses enfants. [Fléchier, Oraisons funèbres] C'est en vain qu'au milieu de ma fureur extrême.... [Boileau, Satires]

    Familièrement. Au beau milieu, tout au milieu. Il est tombé au beau milieu de la rue. Vous êtes plus à portée que personne de rédiger toutes les conditions du traité, vous qui êtes au beau milieu de l'enfer de la mainmorte. [Voltaire, Correspondance]

    Familièrement. Au milieu de tout cela, c'est-à-dire parmi tout cela, avec tout cela, nonobstant tout cela.

  • 4Du milieu de, du sein de, d'entre. Un homme se leva du milieu de l'assemblée. Le Seigneur vous parla du milieu de cette flamme. [Sacy, Bible, Deutéron. IV, 12] Dieu menace les peuples qui altèrent la religion qu'il a établie, de se retirer du milieu d'eux et par là de les livrer aux guerres civiles. [Bossuet, Oraisons funèbres] Les soldats l'enlevèrent sur l'heure du milieu des ennemis. [Rollin, Histoire ancienne]
  • 5Milieu se dit aussi de la place d'honneur entre plusieurs personnes. Giton a l'oeil fixe et assuré, les épaules larges, l'estomac haut, la démarche fière et délibérée.... il occupe à table et à la promenade plus de place qu'un autre ; il tient le milieu en se promenant avec ses égaux. [La Bruyère, VI]
  • 6La partie moyenne d'une durée. Le milieu de la nuit, du jour. Sa mort [d'Alexandre] arriva au milieu du printemps, la première année de la cent-quatrième olympiade. [Rollin, Histoire ancienne] Que ce milieu du dix-huitième siècle est sot et petit ! [Voltaire, Correspondance]

    Être au milieu de l'été, de l'hiver, etc., être dans un temps à peu près également éloigné du commencement et de la fin de l'été, de l'hiver, etc.

    Poétiquement. Le soleil était au milieu de son cours, la nuit était au milieu de sa course, il était à peu près midi, à peu près minuit.

  • 7L'endroit qui, dans un ouvrage prononcé ou écrit, est entre le commencement et la fin. Le milieu d'un livre. On l'interrompit au milieu de son discours. Que le début, la fin [d'un poëme] répondent au milieu. [Boileau, L'art poétique]
  • 8Un intermédiaire. Et nous verrons après s'il n'est point de milieu Entre le charmant et l'utile. [Corneille, Agésilas] Qu'est-ce que l'homme dans la nature ? un néant à l'égard de l'infini, un tout à l'égard du néant, un milieu entre rien et tout. [Pascal, Pensées] La connaissance de Dieu sans celle de sa misère fait l'orgueil ; la connaissance de sa misère sans celle de Dieu fait le désespoir ; la connaissance de Jésus-Christ fait le milieu. [Pascal, ib. XXII, 5] L'état des chrétiens, comme dit le cardinal du Perron après les Pères, tient le milieu entre l'état bienheureux et l'état des Juifs. [Pascal, Les provinciales] Si des intelligences supérieures à l'homme ont aussi un progrès de connaissances, elles suppriment des milieux que nous ne parcourons qu'en nous traînant lentement. [Fontenelle, Newton.]
  • 9Ce qui est également éloigné des extrémités vicieuses. .... Ce milieu, des vieux tant rebattu, Où l'on mit par dépit à l'abri la vertu. [Régnier, Satires] Où par le jugement il faut perdre son temps à choisir dans les moeurs ce milieu que j'entends. [Régnier, ib.] Et soyez pour cela dans le milieu qu'il faut. [Molière, Tartuffe, ou l'imposteur] Cet ordre [le raisonnement géométrique]... consiste non pas à tout définir ni à tout démontrer, ni aussi à ne rien définir ou à ne rien démontrer, mais à se tenir dans ce milieu de ne point définir les choses claires et entendues de tous les hommes, et de définir toutes les autres. [Pascal, De l'esprit géométrique] L'extrême esprit est accusé de folie comme l'extrême défaut ; rien que la médiocrité n'est bon.... c'est sortir de l'humanité que de sortir du milieu. [Pascal, Pensées] Entre ces deux extrémités [l'autorité et la liberté], un peuple d'ailleurs si sage [les Romains] ne put trouver le milieu. [Bossuet, Discours sur l'histoire universelle] Pour valoir aux yeux de Mme Geoffrin ce qu'on valait réellement, il fallait avec elle savoir tenir un certain milieu entre la négligence et l'assiduité. [Marmontel, Mémoires d'un père pour servir à l'instruction de ses enfants]
  • 10Juste milieu, juste mesure entre deux choses. De là viennent toutes les disputes des hommes, qui se reprochent ou de suivre leurs fausses impressions de l'enfance, ou de courir témérairement après les nouvelles ; qui tient le juste milieu ? [Pascal, Pensées] De vous et d'elle, on en pétrirait une personne dans le juste milieu. [Sévigné, 124] Enivrés de notre bonne fortune.... troublés et abattus par nos moindres pertes, nous ne gardons ni envers nous-mêmes ni envers nos frères le juste milieu. [Bossuet, Sermons] Se jeter dans les extrêmes, voilà la règle du poëte ; garder en tout un juste milieu, voilà la règle du bonheur. [Diderot, Salons de peinture] Il [le décret] montrera à ceux qui professent des opinions diverses, que, si je leur suis également désagréable en ce moment, c'est que je tiens un juste milieu. [Mirabeau, Collection complète des travaux de M. Mirabeau l'aîné]

    Juste milieu, nom qui fut donné au système de gouvernement qui domina pendant le règne de Louis-Philippe.

    Partisan de ce système. Un juste-milieu dévoué.

    Adjectivement. Ministère, opinion juste-milieu.

  • 11Tempérament qu'on prend pour accommoder les affaires ; parti moyen. On prit ce milieu. [Sévigné, 9 mars 1689] Il en est peu qui de dessein formé cachent un péché mortel ; mais à quoi a-t-on recours, et quelle sorte de milieu prend-on ? ce péché.... on l'adoucit.... [Bourdaloue, Pensées, t. I, p. 322] Il voulut prendre un milieu qui le rendît remarquable. [Hamilton, Mémoires du chevalier de Grammont] La foi ne connaît point ici de milieu. [Massillon, Carême, Parole.] Il se peut bien faire qu'en cherchant un milieu où la philosophie convînt à tout le monde, j'en aie trouvé un où elle ne convienne à personne ; les milieux sont trop difficiles à tenir, et je ne crois pas qu'il me prenne envie de me mettre une seconde fois dans la même peine. [Fontenelle, Entretiens sur la pluralité des Mondes] Le duc de Rohan avait supplié le roi que l'affaire fût jugée sans milieu et sans retour. [Saint-simon, Mémoires complets et authentiques du duc de Saint-Simon] Les hommes s'accommodent mieux des milieux que des extrémités. [Montesquieu, L'esprit des lois] Quelle est donc l'espèce de dissimulation permise, ou plutôt quel est le milieu qui sépare la fausseté vile de la sincérité offensante ? ce sont les égards réciproques. [Duclos, Consid. moeurs, ch. 3] Il est impossible de tenir un milieu raisonnable entre la liberté indéfinie [du commerce] et une gêne absolue : chacun de ces systèmes a ses lois ; les milieux n'en ont aucune. [Mirabeau, Collection complète des travaux de M. Mirabeau l'aîné]

    Il n'y a point de milieu, ou, elliptiquement, point de milieu, il n'y a point de terme moyen à chercher. Il faut, il faut le perdre, ou vous en assurer, Il n'est point de milieu.... [Corneille, Suréna] On ne peut être que d'un parti ou de l'autre ; il n'y a point de milieu. [Pascal, Les provinciales] Ou on l'aime, ou on le hait ; il n'y a point de milieu. [Sévigné, 304] Dans cette opposition de sentiments, il faut qu'un arbitre choisi par les partis vous accommode, ou que le sort des armes décide ; il n'y a point de milieu. [Fénelon, Télémaque] Point de milieu pour lui, le trône ou l'esclavage. [Voltaire, Sophon. V, 1]

  • 12Il s'est dit quelquefois pour moyenne entre des valeurs, des évaluations. Si l'on néglige l'observation qui s'écarte le plus du vrai, le milieu pris entre les autres sera plus près de la vérité que le milieu pris entre toutes. [Sennebier, Ess. sur l'art d'obs. t. I, p. 414, dans POUGENS]
  • 13Le lieu idéal où se passe la vie des hommes. Nous voguons sur un milieu vaste, toujours incertains et flottants, poussés d'un bout vers l'autre. [Pascal, Pensées] Le malheur de la France fut tel que ce grand homme [Louvois] fut employé dans un milieu qui fit le malheur du royaume pour plus d'un siècle. [Saint-simon, dans le Journal de Dangeau, t. III, p. 363]
  • 14L'espace matériel dans lequel un corps est placé. La célérité avec laquelle un corps chaud est refroidi lorsqu'il est placé dans un milieu froid est toujours proportionnée à la différence entre la température du corps chaud et celle du milieu. [Rumf. Instit. Mém. sciences, t. VI, p. 115]
  • 15Tout corps, soit fluide, soit solide, qui peut être traversé par un autre corps, spécialement par la lumière. L'air, l'eau, le diamant sont, pour la lumière, des milieux qui la réfractent diversement en vertu de leur densité différente. L'objet est toujours déguisé par la couleur du milieu, au travers duquel il est aperçu. [Boullainvilliers, Réfut. de Spinosa, p. 143] L'Académie des sciences de Paris demanda en 1762 si les planètes se meuvent dans un milieu dont la résistance produise un effet sensible sur leurs mouvements. [Bailly, Hist. de l'astr. mod. t. III, p. 237] Plus les milieux sont denses, plus ils résistent aux corps qui tendent à séparer leurs parties en les pénétrant. [Brisson, Traité de phys. t. II, p. 322, dans POUGENS] Euler établissait par ses calculs l'avantage d'employer des milieux différemment réfringents dont l'inégalité de la puissance réfractive pût compenser leurs effets réciproques. [Sennebier, Ess. sur l'art d'observ. t. I, p. 100, dans POUGENS.]

    Fig. [le vulgaire] Mettant de faux milieux entre la chose et lui, Et mesurant par soi ce qu'il voit en autrui. [La Fontaine, Fables]

  • 16Le fluide qui environne les corps. L'air est le milieu dans lequel nous vivons. L'eau est le milieu où vivent les poissons.
  • 17Tout ce qui sert à établir une communication. Les objets ne frappent pas immédiatement sur l'âme ; elle n'en reçoit les impressions que par des milieux interposés ; les sens sont ces milieux. [Bonnet, La contemplation de la nature] Il ne peut y avoir de point de contact que par un milieu. [Chateaubriand, Le génie du christianisme, ou Les beautés de la religion chrétienne]
  • 18 Terme de biologie. Le tout complexe représenté par les objets qui entourent les corps organisés.

    Par extension. Milieu social, l'ensemble des conditions sociales au milieu desquelles un individu humain est placé. Plus la civilisation avance, plus le milieu social prend de l'influence sur les individus.

REMARQUE

On lit dans Voltaire : Il [Lully] fut le premier en France qui fit des basses, des milieux, des fugues, Louis XIV, 33. On ne sait ce qu'il entend par là.

+

19Amitié de milieu, amitié qui tient le milieu entre l'amitié proprement dite et l'amour. ... Le dernier point Est le seul qui te déplaise ; Cette amitié de milieu Te semble être selon Dieu. [Corneille, Lexique, éd. Marty-Laveaux]
  • rechercher