Voir les citations avec "page"
Le mot page de garde n'a pu être trouvé dans l'index.

page [1]

nf (pa-j' ; d'après Chifflet, Gramm. p. 183, l'a était long : pâge)
  • 1L'un des côtés d'un feuillet de papier, de parchemin, etc. Les deux pages d'un feuillet. Le nombre des pages dans une feuille d'imprimerie est déterminé par le format : il y en a quatre dans une feuille in-folio, huit dans une feuille in-quarto, seize dans une feuille in-octavo, etc. L'Ecclésiaste, après avoir commencé son divin ouvrage par les paroles que j'ai récitées [vanité des vanités], après en avoir rempli toutes les pages du mépris des choses humaines. [Bossuet, Oraisons funèbres] De l'encre, du papier ! dit-il [Linière] ; qu'on nous enferme ! Voyons qui de nous deux, plus aisé dans ses vers, Aura plus tôt rempli la page et le revers. [Boileau, Epîtres] Si l'on ôte de beaucoup d'ouvrages de morale l'avertissement au lecteur, l'épître dédicatoire, la préface, la table, les approbations, il reste à peine assez de pages pour mériter le nom de livre. [La Bruyère, I]

    Poétiquement et fig. Les cieux pour les mortels sont un livre entr'ouvert.... Chaque siècle avec peine en déchiffre une page. [Lamartine, Harmonies poétiques et religieuses]

    Page blanche, page où il n'y a rien d'écrit. Sur cette page blanche où mes vers vont éclore, Qu'un regard quelquefois ramène votre coeur ; De votre vie aussi la page est blanche encore ; Que ne puis-je y graver un seul mot : le bonheur ! [Lamartine, Pièces div. Vers sur un album.]

    Fig. Ah ! grâce aux passions que mon coeur se retranche, Puisse toute ma vie être une page blanche ! [Lamartine, dans le Dict. de DOCHEZ.]

  • 2Écriture ou impression contenue dans la page. Une page à deux colonnes. Il y a tant de lignes a la page. Tous les jours malgré moi, cloué sur un ouvrage, Retouchant un endroit, effaçant une page. [Boileau, Satires] Tout le mal est dans ce peu [le peu de pages d'un pamphlet] ; seize pages, vous êtes pamphlétaire : faites-en seize cents, vous serez présenté au roi. [Courier, Pamphlets]

    Terme d'imprimerie. Mettre en pages, rassembler des paquets de composition pour en former des pages.

    Metteur en pages, le compositeur chargé de cette opération.

  • 3Le contenu de la page, par rapport au sens, au style. Pour dernier exemple des exagérations dont je me plains, j'alléguerai ce que les mystiques répètent à toutes les pages, que.... [Bossuet, Instructions sur les états d'oraison] Deux ou trois pages auraient suffi pour la vérité, les passions firent des livres. [Fontenelle, Guglielmini.] Une page de Locke contient plus de vérités que tous les volumes de Malebranche. [Diderot, Opinions des anciens philosophes] Aussi a-t-il écrit de belles pages, comme il disait lui-même, mais il n'a jamais fait un livre. [Marmontel, Mémoires d'un père pour servir à l'instruction de ses enfants] La Bruyère s'est amusé à écrire une page dans le style de Montaigne ; et il l'a très bien imité. [Marmontel, Éléments de littérature] Oh ! qu'une page pleine dans les livres est rare, et que peu de gens sont capables d'en écrire dix sans sottises ! [Courier, Pamphlets]

    Fig. C'est la plus belle page de son histoire, c'est l'action qui lui fait le plus d'honneur.

  • 4 Terme de botanique. Chacune des deux surfaces d'une feuille plane.

+

1.
5 Fig. Page se dit, en peinture, d'une composition que l'on compare à une page de style. Cette petite page de peinture, comme on dit en français banal, fait songer à certaines pages des romans de George Sand, la Petite Fadette ou Geneviève. [Bürger, Salons de 1861 à 1868, t. II, p. 482]
  • rechercher