Citations correspondant à « porte-��cuelle » : 1253 citations trouvées dans le Littré (40 affichées)
Citation Auteur Œuvre Entrée
Il est bien assuré que l'angoisse qu'il porte Ne s'emprisonne pas sous les clefs d'une porte MALHERBE I, 4 clef
....Je porte en Brouage du sel, Et mes coquilles vendre à ceux de St-Michel [c'est-à-dire je fais un travail inutile, je porte de l'eau à la rivière] RÉGNIER Sat. IV coquille
Il est bien assuré que l'angoisse qu'il porte Ne s'emprisonne pas sous les clefs d'une porte, Et que de tous côtés elle suivra ses pas MALHERBE I, 4 emprisonner
La maréchale de Villars, qui logeait porte à porte de nous, entre chez Mme de Saint-Simon SAINT-SIMON 235, 130 porte [1]
J'aimerais mieux chercher mon pain de porte en porte, Que servir plus longtemps un maître de la sorte REGNARD Fol. amour, I, 1 porte [1]
Adieu le Marais, l'île Saint-Louis, maisons où l'on va de porte en porte s'ennuyer, ou faire un quadrille D'ALAINVAL École des bourgeois, II, 9 porte [1]
Porte, porte plus haut le fruit de ta victoire : Je t'ai donné la vie et tu me rends ma gloire CORNEILLE Cid, III, 6 porter [1]
Je porte ma tête à la justice du roi, si je suis coupable ; mais, si c'est M. de Montaigu qui l'est, je porte ma plainte aux pieds du trône ROUSSEAU Lett. à M. du Theil, Corresp. t. IV, p. 219. dans POUGENS porter [1]
Vis-à-vis les pieds du lit une porte, puis un fort grand cabinet qui donnait dans l'appartement de jour de monseigneur le duc de Bourgogne, que cette porte enfilait SAINT-SIMON 214, 134 enfiler
Porte, porte aux tyrans tes damnables maximes CORNEILLE Perthar. II, 3 damnable
Porte, porte ce coeur à de plus douces chaînes CORNEILLE ib. V, 1 doux, douce
Heureusement la servante d'un vieux bon homme qui logeait au-dessous de moi se leva au bruit, courut appeler M. le châtelain, dont nous étions porte à porte ROUSSEAU Conf. XI porte [1]
Du faubourg Saint-Jacques à la porte de Richelieu, de la porte de Richelieu ici, d'où je dois aller encore à la Place-Royale MOLIÈRE l'Amour méd. II, 3 porte [1]
Vous ignorez peut-être qu'un polisson, nommé Clément, va de porte en porte, lisant une mauvaise satire contre vous D'ALEMBERT Lett. à Volt. 6 mars 1772 porte [1]
Ils [les Autrichiens] laissèrent les soulevés [de Gènes] se rendre maîtres de la porte Saint-Thomas et de la porte Saint-Michel VOLTAIRE L. XV, 21 soulevé, ée
Ma fille, il n'est plus question de moi, je me porte bien, c'est-à-dire autant que l'on se porte bien de la queue d'un rhumatisme SÉVIGNÉ 12 févr. 1676 queue [1]
[Paris est, après les combats de juillet 1830] Un taudis regorgeant de faquins sans courage, D'effrontés coureurs de salons, Qui vont de porte en porte et d'étage en étage Gueusant quelques bouts de galons BARBIER Iambes, Curée. gueuser
On ajoute encore, et on assure même que le grand prôneur de la pièce, le grand protecteur de l'auteur, est M. l'abbé de Mably, qui mène M. Clément sur le poing de porte en porte, et qui le présente à toutes ses connaissances D'ALEMBERT Lett. à Voltaire, 6 mars 1772 poing
Placide : De mon rang [de gouverneur] en tous lieux je soutiendrai l'honneur. - Marcelle : Considérez donc mieux quelle main vous y porte ; L'hymen seul de Flavie en est pour vous la porte CORNEILLE Théod. I, 2 porte [1]
Jusque-là je suis assez glorieux pour vous dire de porte à porte que je ne vous crains ni ne vous aime CORNEILLE Lett. apolog. porte [1]
Il [le comte de Toulouse] parut devant le légat.... à la porte de l'église de Saint-Gilles ; là le diacre lui mit une corde au cou, et un autre diacre le fouetta.... après quoi on fit prosterner le prince à la porte de cette église pendant le dîner du légat VOLTAIRE Moeurs, 62 prosterner
De ces deux instincts contraires [l'occupation au dehors et le désir du repos], il se forme en eux [hommes] un projet confus.... qui les porte à tendre au repos par l'agitation, et à se figurer toujours que la satisfaction qu'ils n'ont point leur arrivera, si, en surmontant quelques difficultés qu'ils envisagent, ils peuvent s'ouvrir par là la porte au repos PASCAL ib. repos
Quand le sujet porte l'auteur [Corneille], il vogue à pleines voiles ; mais, quand l'auteur porte le sujet.... alors tous ses efforts sont inutiles VOLTAIRE Comm. Corn. Rem. Othon. Préface voile [2]
Vous condamnez cette proposition-ci : l'homme d'esprit sait que les hommes sont ce qu'ils doivent être, que toute haine contre eux est injuste, qu'un sot porte des sottises comme un sauvageon porte des fruits amers ; ah ! sauvageons de l'école, vous persécutez un homme parce qu'il ne vous hait pas VOLTAIRE Dict. phil. Homme. sauvageon
Philisbourg est pris, ma chère enfant, votre fils se porte bien ; je n'ai qu'à tourner cette phrase de tous côtés, car je ne veux point changer de discours ; vous apprendrez donc par ce billet que votre enfant se porte bien, et que Philisbourg est pris SÉVIGNÉ 475 tourner
La douleur est un mal local qui nous porte au désir de voir finir cette douleur ; le poids de la vie est un mal qui n'a point de lieu particulier, et qui nous porte au désir de voir finir cette vie MONTESQUIEU Espr. XIV, 12 poids
Le mur attenant de la porte LA FONTAINE Berc. attenant, ante
J'ai un cheval de bât qui porte mon lit SÉVIGNÉ 52 bât
Je porte l'as de trèfle MOLIÈRE Fâch. II, 2 porter [1]
Par une porte aboutissante aux champs LA FONTAINE Or. aboutissant, ante
Il porte des chausses à aiguillettes LA BRUYÈRE 13 aiguillette
Il porte un pourpoint à ailerons LA BRUYÈRE 13 aileron
Qui te porte amitié, c'est à lui que tu nuis MAL. I, 4 amitié
Il a longtemps porté les armes FÉNELON Tél. VI arme
Du palais cependant il assiége la porte RACINE Esth. II, 1 assiéger
Je n'assiége pas la porte des grands BOSSUET III, Vêtur. 3 assiéger
Maxime et la moitié s'assurent de la porte CORNEILLE Cinna, I, 3 assurer
La nuit porte avis CORNEILLE le Ment. III, 6 avis [1]
Ferma sa porte et se barricada LA FONTAINE Diable. barricader
Joug qu'on ne porte plus que par bienséance MASSILLON Tiéd. 2 bienséance