Citations correspondant à « r��sonner » : 38 citations trouvées dans le Littré
Citation Auteur Œuvre Entrée
La fantaisie de son mari est de sonner du cor à la ruelle de son lit SÉVIGNÉ 395 cor [2]
Il entend déjà sonner le beffroi des villes LA BRUYÈRE 10 beffroi
Du peuple, qui partout fait sonner ses louanges CORNEILLE Cid, IV, 1 partout
Il marchait d'un pas relevé, Et faisait sonner sa sonnette LA FONTAINE Fabl. I, 4 relevé, ée
Il marchait d'un pas relevé, Et faisait sonner sa sonnette LA FONTAINE Fabl. I, 4 sonner
Il a bien fallu faire sonner le nom de miracle BOSSUET Var. 9 sonner
Mme la duchesse fit bien sonner la pauvreté de ses filles SAINT-SIMON 262, 7 sonner
Il [un mulet] marchait d'un pas relevé, Et faisait sonner sa sonnette LA FONTAINE Fabl. I, 4 marcher [1]
....Est-ce un sujet pourquoi Vous fassiez sonner vos mérites ? LA FONTAINE Fabl. IV, 3 mérite
Est-ce un sujet pourquoi Vous fassiez sonner vos mérites ? LA FONTAINE Fabl. IV, 3 pourquoi
Est-ce un sujet pour quoi Vous fassiez sonner vos mérites ? LA FONTAINE Fabl. IV, 3 quoi
La fantaisie présente de son mari [le prince de Guéméné] est de sonner du cor à la ruelle de son lit SÉVIGNÉ 29 déc. 1679 ruelle
Est-ce un sujet pourquoi Vous fassiez sonner vos mérites ? LA FONTAINE Fabl. IV, 3 sonner
Elle fait bien sonner ce grand amour de mère CORNEILLE Rodog. II, 4 sonner
Il [un mulet] marchait d'un pas relevé, Et faisait sonner sa sonnette LA FONTAINE Fabl. I, 4 sonnette
Voilà les cuistres de l'université qui viennent de sonner un nouveau tocsin D'ALEMBERT ib. 26 déc. 1771 tocsin
Alors Sainville, pour toute réponse, tira sa montre et la fit sonner GENLIS Voeux témér. t. III, p. 53, dans POUGENS sonner
Ce diable de marquis qui s'en va, d'importance, Faire sonner partout son manque de finance CORNEILLE Th. Comtesse d'Orgueil, I, 1 sonner
Et de tout votre bien revêtir un nigaud Pour six mots de latin qu'il leur fait sonner haut MOLIÈRE F. sav. II, 9 nigaud, aude,
Étaler force mots qu'elles n'entendent pas ; Faire sonner Lamboy, Jean de Vert et Galas CORNEILLE Ment. I, 6 sonner
Irai-je avec l'hypocrite sonner de la trompette devant moi ? prierai-je dans les coins des rues, afin qu'on me voie ? BOSSUET Disc. vie cachée. trompette [1]
Du peuple, qui partout fait sonner ses louanges, Le nomme de sa joie et l'objet et l'auteur, Son ange tutélaire et son libérateur CORNEILLE Cid, IV, 1 tutélaire
Je sais qu'on fait sonner très haut deux grands avantages en faveur de l'éducation des colléges, la société et l'émulation D'ALEMBERT Oeuv. t. III, p. 171 sonner
Au dixième jour du septième mois, qui est le temps de la fête des Expiations, vous ferez sonner du cor dans toute votre terre SACY Bible, Lévit. XXV, 9 expiation
Je veux qu'il [un ornement] ait nom mouche ; est-ce un sujet pourquoi, Vous [mouche] fassiez sonner vos mérites ? LA FONTAINE Fabl. IV, 5 nom
Alors les sept anges qui avaient les sept trompettes se préparèrent à en sonner SACY Bibl. St Jean, Apocal. VIII, 6 sonner
On veut de votre bien revêtir un nigaud Pour six mots de latin qu'il fait sonner bien haut MOLIÈRE ib. III, 1 latin, ine
.... vous faites sonner terriblement votre âge ; Ce que de plus que vous on en pourrait avoir, N'est pas un si grand cas pour s'en tant prévaloir MOLIÈRE Mis. III, 5 prévaloir
Nous continuâmes à nous divertir jusqu'à la nuit ; alors la veuve du docteur Garcia fit sonner la retraite LESAGE Guzm. d'Alf. VI, 4 retraite [1]
Ceux qui font sonner le plus haut les défauts de leurs frères, sont ceux mêmes avec qui personne ne peut compatir MASSILLON ib. compatir
Chimène : De qui peux-tu savoir ces nouvelles étranges ? - Elvire : Du peuple qui partout fait sonner ses louanges, Le nomme de sa joie et l'objet et l'auteur, Son ange tutélaire et son libérateur CORNEILLE Cid, IV, 1 sonner
Trompette formidable et qu'Horeb entendit, Quand sur le mont sacré l'Éternel descendit, Et qui, des morts un jour réveillant la poussière, Doit du monde embrasé sonner l'heure dernière DELILLE Parad. perdu, X trompette [1]
Certes, vous vous targuez d'un bien faible avantage, Et vous faites sonner terriblement votre âge MOLIÈRE Mis. III, 5 sonner
Mon étourdi se met à sonner comme il faut, Et crie à pleine voix taïaut ! taïaut ! taïaut ! MOLIÈRE ib. II, 7 taïaut
Dans tous les mélodrames, on réserve une scène à effet pour ces deux acteurs à forte poitrine ; c'est un beau tournoi de paroles ; l'un fait sonner toutes les r, l'autre toutes les s TH GAUTIER Hist. de l'art dramatique, t. I, p. 24 tournoi
Tous les matins avant le jour, la messe de la pie que j'entends sonner à Saint-Eustache me semble un avertissement bien solennel aux juges et à tous les hommes d'avoir une confiance moins téméraire en leurs lumières ROUSSEAU 1er dial. messe
Elle [la Providence] veut donc que vous veniez cet hiver, et que nous soyons en même maison ; je n'ai nul dessein d'en sonner la trompette ; mais il a fallu le mander à d'Hacqueville pour nous arrêter le Carnavalet [un hôtel du Marais à Paris] SÉVIGNÉ 13 sept. 1677 trompette [1]
Au milieu de tout ce trouble, il arriva une chose qui fit bien voir l'amour que ces filles [les religieuses de Port-Royal] avaient pour la régularité ; elles entendirent sonner none, et, en un instant, comme si leur maison eût été dans le plus grand calme, disparurent toutes du chapitre, et elles allèrent à l'église, où elles prirent chacune leur place, et chantèrent l'office à leur ordinaire RACINE Hist. Port-Royal, 2e part. none