Citations correspondant à « d��pendre » : 45 citations trouvées dans le Littré (40 affichées)
Citation Auteur Œuvre Entrée
Le parlement de Dijon s'est avisé de faire pendre, ou à peu près, un pauvre diable de Suisse, pour me faire payer la procédure, en qualité de haut justicier ; je suis tout ébahi d'être haut justicier, et de faire pendre des Suisses en mon nom VOLTAIRE Lett. d'Argental, 7 mars 1760 justicier [2]
On ne fait ici que pendre et rompre PATIN Lett. t. II, p. 180 rompre
Je veux pendre l'épée au croc MOLIÈRE les Préc. 12 croc [2]
Pour écrire pis que pendre à madame sa cousine HAMILTON Gramm. 8 pendre
Ils ne seront pas plus ravis que de voir pendre un Limosin MOLIÈRE Pourc. III, 2 plus
[Il] s'imagina qu'il ferait bien De se pendre et finir lui-même sa misère LA FONTAINE Fabl. IX, 15 de
Cela empêche que l'on ne fasse la dépense d'une corde pour se pendre SÉVIGNÉ 221 dépense
Sa mère m'a autrefois dit pis que pendre de lui, en dépit qu'il traitait si mal sa jeune femme PATIN Lettres, t. II, p. 291 dépit [1]
Vous avez fait pendre en effigie votre père Jarrige PASCAL Prov. 16 effigie
Ils ne seront pas plus ravis que de voir pendre un Limosin. - Qu'est-ce que les Limosins leur ont donc fait ? MOLIÈRE Pourc. III, 2 faire [1]
À qui en avez-vous, ma bonne, de dire pis que pendre à votre esprit, si beau et si bon ? SÉVIGNÉ 5 juin 1680 pendre
Et si, par un malheur, j'en avais fait autant, Je m'irais, de regret, pendre tout à l'instant MOLIÈRE Mis. I, 1 pendre
Les Génevois eurent la hardiesse de faire pendre treize officiers qualifiés VOLTAIRE Moeurs, 166 qualifié, ée
M. de Bouillon fit pendre par représailles Canolle, officier dans l'armée de M. de la Meilleraie RETZ Mém. t. II, liv. III, p. 169, dans POUGENS représaille
Quand il m'a dit ces mots, il m'a semblé d'entendre : Va vitement chercher un licou pour te pendre MOLIÈRE le Dép. V, 1 sembler
La sentinelle n'osa me tirer, parce que, lorsque je le vis compasser la mèche, je lui criai que je le ferais pendre s'il tirait RETZ IV, 318 compasser
Lors bien peu s'en fallut, sans plus longtemps attendre, Que de rage au gibet je ne m'allasse pendre RÉGNIER Sat. VIII gibet
Un des Omer disait qu'il ne mourrait pas content qu'il n'ait vu pendre un philosophe ; je peux l'assurer que ce ne sera pas moi qui lui donnerai ce plaisir VOLTAIRE Lett. Mme d'Argental, novembre 1764 pendre
On avait toujours soin de les pendre [les Juifs] entre deux chiens, lorsqu'ils étaient condamnés VOLTAIRE Moeurs, 103 pendre
On dit qu'il avait fait pendre un cheval vicieux dans son écurie, pour servir d'exemple aux autres DIDEROT Lett. à Mlle Voland, 8 oct. 1760 vicieux, euse
Et si, par un malheur, j'en avais fait autant, Je m'irais, de regret, pendre tout à l'instant. - Je ne vois pas pour moi que le cas soit pendable MOLIÈRE Mis. I, 1 cas
S'imagina qu'il ferait bien De se pendre.... Dans cette intention, une vieille masure Fut la scène où devait se passer l'aventure LA FONTAINE Fabl. IX, 15 dans
La sentinelle, qui était à vingt pas de moi, n'osa me tirer parce que, lorsque je le vis compasser la mèche, je lui criai que je le ferais pendre s'il tirait RETZ Mém. t. III, liv. IV, p. 457. dans POUGENS mèche
Avec des voleurs mon neveu faufilé ! Ceux qui l'ont dit sont gens à pendre ; Et, pour le croire, il faut avoir l'esprit troublé DANCOURT Enf. de Paris, v, 7 faufilé, ée
On allait pendre un Picard ; une femme de sa connaissance le rencontra : Hé, un tel, comment te portes-tu ? - Je me porte assez bien, répondit-il ; mais cette penderie me déplaît TALLEMANT Histor. t. VI, p. 168 penderie
Nous le verrions pendre que nous y entendrions encore quelque finesse SÉVIGNÉ 301 finesse
Qui est coupable d'une fraude pieuse pourrait l'être également d'une fraude à faire pendre son homme VOLTAIRE Lett. d'Argent. 7 juillet 1769 homme
Je faillis à me pendre, oyant que cette lice Effrontément ainsi me présentait la lice RÉGNIER Sat. X lice [3]
On ne pouvait pas avoir été plus mal pendu que je ne l'avais été : l'exécuteur des hautes oeuvres de la sainte inquisition brûlait à la vérité les gens à merveille, mais il n'était pas accoutumé à pendre VOLTAIRE Cand. 28 pendre
Mais que dire du troc que la Fortune fit... ? Cette déesse inconstante Se mit alors en esprit De voir un homme se pendre ; Et celui qui se pendit S'y devait le moins attendre LA FONTAINE Fabl. IX, 16 troc
C'était [ma nation] un composé d'ignorance, de superstition, de bêtise, de cruauté et de plaisanterie ; on commença par pendre et par faire cuire tous ceux qui parlaient sérieusement contre les papegauds VOLTAIRE Dial. 10 cuire
Ne me troublez pas, lui cria-t-il [Crébillon], je suis dans un moment intéressant ; je vais faire pendre un ministre fripon, et chasser un ministre imbécile D'ALEMBERT Éloges, Crébillon troubler
Je vis l'autre jour du Chesne chez M. de Coulanges, qui a gardé plus de quinze jours sa chambre pour des dégoûts et des plénitudes ; il me parla de votre santé, et me dit encore pis que pendre de cette chienne d'écriture SÉVIGNÉ 395 écriture
Confus, désespéré, je suis prêt à me pendre. - Heureusement pour vous, vous n'avez pas un sou Dont vous puissiez, monsieur, acheter un licou REGNARD le Joueur, IV, 13 licou
Un des plus renommés écrivains de notre langue avait une telle aversion pour pendant que, qu'il fit résolution de ne s'en jamais servir, parce que ce mot fait équivoque avec pendre, pendait et pendant d'épée VAUGELAS Nouv. Rem. Observ. de M***, p. 30, dans POUGENS pendant [2]
On a vu pendre dans une ville très riche une fille de dix-huit ans d'une rare beauté ; quel était son crime ? elle avait pris dix-huit serviettes à une cabaretière, qui ne lui payait pas ses gages VOLTAIRE Pol. et lég. Prix de la just. et de l'hum. 2 pendre
Ce fut surtout alors qu'on regarda comme un droit de la guerre de faire pendre. de noyer ou d'égorger les prisonniers faits dans les batailles, et de tuer les vieillards, les enfants et les femmes dans les villes conquises VOLTAIRE Moeurs, 94 prisonnier, ière
Dieu vous envoie des secours.... qui devraient bien vous empêcher de vous pendre, si cette envie vous tenait encore SÉVIGNÉ 490 tenir
Quand M. Beccaria fut applaudi pour avoir démontré que les peines doivent être proportionnées aux délits, il se trouva bien vite chez les Iroquois un avocat qui soutint que torturer, pendre, rouer, brûler, dans tous les cas, est toujours le meilleur VOLTAIRE Dict. phil. Supplices. meilleur, eure
Anciennement, pièce de métal qui s'appliquait à l'extrémité de cette partie de la ceinture qu'on laissait pendre, après le noeud formé autour de la boucle, d'à peu près trente centimètres de longueur chez les hommes, chez les femmes jusqu'à terre DE LABORDE Émaux, p. 397 mordant [2]