Citations correspondant à « pr��occuper » : 76 citations trouvées dans le Littré (40 affichées)
Citation Auteur Œuvre Entrée
J'ai beau savoir qu'il va s'occuper de moi, je ne saurais m'occuper de lui ROUSSEAU 8e promenade. occuper
Sans plus occuper le public de moi, et sans plus m'occuper moi-même d'autre chose que d'achever paisiblement ma carrière ROUSSEAU Confess. X occuper
Au lieu d'occuper mon élève à des gambades ROUSSEAU Ém. II gambade
Souffrez que mon courage ose enfin s'occuper RACINE Phèdre, III, 5 occuper
L'homme n'aime point à s'occuper de son néant et de sa bassesse MASSILLON dans GIRAULTDUVIVIER aimer
Il fit voeu de ne plus occuper son coeur d'une petite évaporée HAMILTON Gramm. 10 évaporé, ée
La moitié de tes gens doit occuper la porte CORNEILLE Cinna, v, 1 gens [1]
Il vaut mieux s'occuper à jouer qu'à médire BOILEAU ib. jouer
Il vaut mieux s'occuper à jouer qu'à médire BOILEAU Sat. X médire
La moitié de tes gens doit occuper la porte CORNEILLE Cinna, V, 1 occuper
L'homme n'aime pas à s'occuper de son néant, de sa bassesse MASSILLON dans GIRAULT-DUVIVIER occuper
Le fracas des villes n'est fait que pour ceux qui ne peuvent s'occuper VOLTAIRE Lett. Mme de Florian, 12 oct. 1767 fracas
Il faut périr.... mourons, sans nous occuper d'elle VOLTAIRE Tancr. IV, 2 occuper
J'oublierai le monde entier pour ne plus m'occuper que des merveilles de votre grâce sur mon âme MASSILLON Carême, Lazare. merveille
....Peut-être avant ce temps Je saurai l'occuper de soins plus importants RACINE Bajaz. I, 1 occuper
Mânes aux yeux charmants, vos images chéries Accourent occuper ses belles rêveries CHÉNIER Élég. XI chéri, ie
Je suis un franc provincial qui croit qu'on peut s'occuper à Paris de ce qui se passe dans son village VOLTAIRE Lett. d'Argental, 27 janv. 1766 franc, franche [3]
Le bel honneur pour vous en voyant vos ouvrages Occuper le loisir des laquais et des pages BOILEAU ib. laquais
Lorsqu'on raisonne ainsi, on ne paraît s'occuper que du matériel du discours, ce qui arrive quelquefois aux grammairiens CONDILLAC Gramm. II, 13 matériel, elle
La mort ne nous laisse pas assez de corps pour occuper quelque place BOSSUET Duch. d'Orl. occuper
On ne peut pas toujours travailler, prier, lire : Il vaut mieux s'occuper à jouer qu'à médire BOILEAU Sat. X occuper
La mort ne nous laisse pas assez de corps pour occuper quelque place BOSSUET Duch. d'Orl. place
Je suis un franc provincial qui croit qu'on peut s'occuper à Paris de ce qui se passe dans son village VOLTAIRE Lett. d'Argental, 27, janv. 1766 provincial, ale
Ces espèces de rêveurs qui se prennent pour des personnages, parce qu'ils ont la manie de s'occuper de grandes choses RAYNAL Hist. phil. XII, 30 rêveur, euse
Le dégoût de tout ce qui n'est que spéculation est la suite presque nécessaire de l'habitude de s'occuper des affaires publiques CONDORCET Maurepas. spéculation
On ne peut pas toujours travailler, prier, lire ; Il vaut mieux s'occuper à jouer qu'à médire BOILEAU Sat. X travailler
L'ennui qui dévore les autres hommes au milieu même des délices est inconnu à ceux qui savent s'occuper FÉNELON Tél. II inconnu, ue
Si votre grand esprit cherche de grandes choses pour s'occuper, il les trouvera infailliblement à Rome GUEZ DE BALZAC liv. II, lett. 3 infailliblement
S'occuper sans relâche d'études difficiles, d'affaires épineuses, et faire de son cabinet le centre de son existence, est un état peu naturel BUFFON Cerf. cabinet
Le philosophe renonce.... pour s'occuper, dans le silence et l'obscurité de la retraite, des dissensions intestines de sa raison avec ses penchants DIDEROT Claude et Nér. I, 13 intestin, ine [1]
La suite de la prophétie [de Jacob] regarde, à la lettre, la contrée que la tribu de Juda devait occuper dans la terre sainte BOSSUET Hist. II, 2 lettre
Ensuite à l'emploi de portier J'ai, comme de raison, joint un petit métier ; Une loge ne peut occuper seule un homme COLLIN D'HARLEVILLE Vieux célib. II, 2 loge
Quand toute une nation ne sait plus s'occuper que de niaiseries, quelle attention peut-elle donner aux grandes choses ? ROUSSEAU Polysyn. jugem. niaiserie
Il [un général] est resté sur la rive basse de la Louja, et n'a fait occuper la ville et observer la plaine haute que par deux bataillons SÉGUR Hist. de Nap. IX, 2 occuper
Ils [les hommes, s'ils n'avaient pas les affaires de la vie] se verraient, ils penseraient à ce qu'ils sont, d'où ils viennent, où ils vont ; et ainsi on ne peut trop les occuper et les détourner PASCAL Pens. IV, 1, éd. HAVET. occuper
Tel fut ce passage du Rhin, action éclatante et unique, célébrée alors comme un des grands événements qui dussent occuper la mémoire des hommes VOLTAIRE Louis XIV, 10 passage
Par cette admirable discipline, un peuple sorti d'esclavage et tenu quarante ans dans un désert, arrive tout formé à la terre qu'il doit occuper BOSSUET ib. II, 3 discipline
Quand pourront les neuf soeurs, loin des cours et des villes, M'occuper tout entier, et m'apprendre des cieux Les divers mouvements inconnus à nos yeux ! LA FONTAINE Fabl. XI, 4 entier, ière
De tous ceux qui donnèrent de l'éclat à cette secte [les quakers], le seul qui mérita d'occuper la postérité fut Guillaume Penn ; il était fils d'un amiral de ce nom RAYNAL Hist. phil. XVIII, 4 occuper
Quand on éprouve une violente passion, et qu'on n'a plus l'espérance d'être aimé, on cherche et l'on saisit tous les moyens d'occuper de soi l'objet d'un sentiment si malheureux GENLIS Voeux témér. t. I, p. 178, dans POUGENS occuper