Citations correspondant à « d��niais�� » : 15 citations trouvées dans le Littré
Citation Auteur Œuvre Entrée
Des niais, sans prier, je me mets en la place RÉGNIER Sat. X niais, aise
Elle affecte toujours un ton de voix languissant et niais MOLIÈRE Critique, 2 niais, aise
Je n'ai jamais pu supporter ce sot et niais remplissage des conversations ordinaires ROUSSEAU Confess. VI remplissage
La femme de Montchevreuil était une grande créature maigre, jaune, qui riait niais SAINT-SIMON 4, 64 niais, aise
Crosat revint à la cour avec une physionomie entièrement changée et qui tirait sur le niais SAINT-SIMON 67, 110 tirer
Un certain niais qui a l'air plat et bête, mais qui a de l'esprit comme un démon, et qui est plus malin qu'un vieux singe DIDEROT le Neveu de Rameau. singe
Il y a dans toutes ces brûleries [les Lettres de la Montagne brûlées à Genève, à la Haye] quelque chose de si niais et de si bête, qu'il faut être plus qu'enfant pour s'en émouvoir ROUSSEAU Lett. à M. D. 7 fév. 1765 brûlerie
Pour moi, je suis comme Gille le niais qui fait ses petits tours à six pouces de terre, pendant que les voltigeurs dansent dans la moyenne région de l'air VOLTAIRE Lett. baron de Constant, 9 août 1775 gille [1]
J'ai la tête assez belle, avec beaucoup de cheveux gris, les yeux doux, mais un peu égarés, et le visage assez niais VOITURE ib. 78 niais, aise
Si vous aviez la bonté d'aller vous-même lui parler pour moi, vous me feriez grand plaisir, ajoutai-je d'un air niais et honteux MARIVAUX Pays. parv. 4e part. honteux, euse
Hé ! laissez-moi faire ; nous ne sommes pas si sots que nous sommes mal habillés ; il me croit plus niais que je ne suis HAUTEROCHE Crispin médecin, I, 9 habillé, ée
Les Maures sont assez petits, maigres et de mauvaise mine, avec de l'esprit, de la finesse ; les nègres au contraire sont grands, gros, bien faits, mais niais et sans génie BUFFON Hist. nat. Homme, Oeuvr. t. V, p. 127 more
Parce que Junius Brutus contrefit le sot, ils ont eu de la défiance de tous les sots ; ils se sont figuré que tous les niais imitaient Brutus GUEZ DE BALZAC De la cour, 3e disc. sot, otte
Ces sortes de pléonasmes [Trois sceptres, à son trône attachés par mon bras, Parleront au lieu d'elles et ne se tairont pas, Nicom., I, 1] sont les plus vicieux ; ils retombent quelquefois dans ce qu'on appelle le style niais : Hélas ! s'il n'était pas mort, il serait encore en vie VOLTAIRE Comm. Corn. niais, aise
Montchevreuil était un fort honnête homme.... sa femme.... était une grande créature, maigre, jaune, qui riait niais, et montrait de longues et vilaines dents, dévote à outrance, d'un maintien composé, et à qui il ne manquait que la baguette pour être une fée parfaite SAINT-SIMON Mém. (t. I, p. 4, édit. de 1830). jaune