Citations correspondant à « r��appelant » : 22 citations trouvées dans le Littré
Citation Auteur Œuvre Entrée
À moins qu'il n'y ait grande et évidente cause de relever l'appelant MONTESQUIEU Esp. XXIX, 16 relever
Appelant dix de ses serviteurs, il leur donna dix mines d'argent SACY Bible, Évang, saint Luc, XIX, 13 mine [4]
Pour être reçu appelant de la soumission de tant de siècles MASSILLON Doutes. appelant, ante
Le juge faisait donner sûreté de l'appelant qu'il soutiendrait son appel MONTESQUIEU Esp. XXVIII, 27 sûreté
Elle fait un éclat de rire immodéré en l'appelant gros père GENLIS Mém. t. II, p. 60, dans POUGENS père
Ses sectateurs croyaient l'honorer en l'appelant le dieu des armées, le père du carnage, le dépopulateur, l'incendiaire RAYNAL Hist. phil. V, 1 dépopulateur
Souvenez-vous, mes frères, des outrageantes paroles dont a usé M. Jurieu, en m'appelant déclamateur, calomniateur.... BOSSUET 2e avert. 12 outrageant, ante
J'allai voir le prélat, il me reçut d'un air paterne, en m'appelant toujours mon cher monsieur Marmontel MARMONTEL Mém. VIII paterne
En appelant les honnestes [femmes] qui n'aiment que leurs maris, sottes, mal-apprises et sans grace quelconque AMYOT Plut. Oeuv. inéd. t. XV, p. 275 mal-appris, ise
Se démêlant avec indignation d'entre ses bras, elle se mit à faire des cris effroyables, appelant le ciel et la terre à son secours HAMILTON Gramm. 10 démêler
On dit que dans ce trouble on voit les Euménides.... Ministres des arrêts prononcés par le sort, Marcher autour d'Oreste, en appelant la mort VOLTAIRE Oreste, V, 8 ministre
Je reçois toujours les lettres fort noires de mon fils, appelant ses chaînes et son esclavage ce qu'un autre appellerait sa joie et sa fortune SÉVIGNÉ 3 juill. 1680 noir, oire
Le président, m'appelant, me donna un de ces billets où il fallait écrire deux noms ; pour moi, j'y voulais mettre Aristide et Caton ; mais on me dit qu'ils n'étaient pas sur la liste des éligibles COURIER 2e lett. particul. éligible
Des enthousiastes s'imaginent qu'un diacre nommé Pâris, frère d'un conseiller au parlement appelant et réappelant, enterré dans le cimetière de Saint-Médard, avait fait des miracles VOLTAIRE Louis XIV, 37 réappelant
Catherine [la czarine] s'immortalise par sa lettre [appelant d'Alembert auprès d'elle] ; et frère d'Alembert, par ses refus VOLTAIRE Lett. Damilaville, 1er févr. 1763 refus
L'Esprit-Saint, qui de Dieu fait entendre la voix, Parle-t-il à ton coeur, a-t-il dicté ton choix ? Et, t'appelant parmi ses colombes fidèles, Pour voler jusqu'à lui t'a-t-il prêté ses ailes ? ST-ANGE Épître à une novice. colombe [1]
Jusqu'au jour, où des morts perçant la voûte sombre, Une voix, dans le ciel les appelant sept fois, Ensemble éveillera ceux qui dorment à l'ombre De l'éternelle croix LAMARTINE Méd. 22 croix
Leur donner par mépris [à saint Basile, saint Ambroise, etc.] une manière de nom de secte, en les appelant reliquiaires, c'est-à-dire gens qui honorent les reliques BOSSUET Expos. doctr. cath. 3 reliquiaire
Les Jamaïcains, appelant la force au secours de l'artifice, se firent protéger dans la continuation de ce commerce par les vaisseaux de guerre anglais, qui recevaient cinq pour cent sur tous les objets dont ils favorisaient l'introduction frauduleuse RAYNAL ib. XIV, 22 frauduleux, euse
Elle confesse humblement que, de ce jour seulement, elle commence à connaître Dieu, n'appelant pas le connaître que de regarder encore tant soit peu le monde BOSSUET Duch. d'Orl. connaître
Elle confesse humblement que.... de ce jour seulement elle commence à connaître Dieu, n'appelant pas le connaître que de regarder encore tant soit peu le monde BOSSUET Duch. d'Orl. regarder
Après que vous l'avez tant de fois rejeté, ne revient-il pas [Jésus-Christ] à la porte de votre coeur, aussi empressé de votre salut, lorsqu'il vous appelle à la onzième heure, qu'il l'était en vous appelant à la première ? MASSILLON Carême, Prière 2 empressé, ée